Demande de rappel téléphonique S'inscrire à la lettre d'information

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE & SEPARATION > LES NOUVEAUX PAPAS FONT LES NOUVEAUX DIVORCES

LES NOUVEAUX PAPAS FONT LES NOUVEAUX DIVORCES

27 10
NOUVEAUX PERES PAPAS

Il y a un grand changement entre les générations précédentes et la nôtre :

Les pères aujourd'hui sont beaucoup plus présents auprès de leurs enfants.

Les papas sont désormais très concernés dès la grossesse, de la préparation à la naissance à la salle d'accouchement.

Est-ce une bonne évolution ? OUI selon les pédopsychiatres

Une étude a montré la corrélation entre la présence du père auprès du nourrisson et celle qu'il aura par la suite avec l'enfant devenu ado.  

Ainsi les "nouveaux papas", de plus en plus impliqués dans l'éducation dès la petite enfance souhaitent-ils naturellement, contrairement à beaucoup de leurs propres pères, continuer de s'investir dans la vie scolaire et quotidienne de leur progéniture à parts égales.

Fini le schéma "un week-end sur deux et le reste du temps chez maman" et vive lagarde partagée ou alternée de la part des pères.

La clé du succès ? L'harmonie du couple parental

Une des clés de réussite de la garde partagée ou alternée, c'est lorsque le couple parental est préservé.

Même si le couple marital est terminé, on doit faire en sorte que le couple parental, lui, continue de fonctionner. Et de la qualité de ce nouveau couple dépendra le bien-être de l'enfant après séparation

Les études démontrent en effet que les enfants vont mieux lorsqu'ils sont élevés par un couple parental harmonieux que lorsqu'ils subissent une cohabitation chaotique avec un couple marital qui se déchire. 

Cependant, un couple parental qui fonctionne bien ne veut pas dire "on doit tout faire ensemble" parce qu'il faut que l'enfant fasse "le deuil de cette séparation", expliquent les pédopsychiatres.

Il apparait que les divorces avec de jeunes enfants sont finalement les plus simples.

L'adolescence est une période compliquée, où l'enfant est d'une très grande fragilité.

Dans les deux générations précédentes, il y a eu beaucoup plus de séparations à l'adolescence des enfants.  

Aujourd'hui, les enfants sont souvent très jeunes.

Et puis dans les classes d'école, beaucoup sont dans le même cas, il y a une identification possible et donc des exemples où la séparation se passe bien.

Enfin entre pères aujourd'hui on peut s'épauler et se soutenir. 

LES NOUVELLES MAMANS font elles aussi les nouveaux divorces ?

 

Faites-nous part de vos avis et de vos expériences personnelles.

LES NOUVEAUX PAPAS FONT LES NOUVEAUX DIVORCES
Rejoignons-nous sur Facebook Echangeons sur LinkedIn

Évaluation gratuite de votre dossier

* Champs requis

Newsletter gratuite

Maître Apelbaum vous conseille et répond précisément aux questions que vous vous posez. Dans un but d'accompagnement, à chaque situation : sa solution. Inscrivez-vous à notre lettre d'information.