Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE & SEPARATION > LES DIVORCES EN FRANCE LES CHIFFRES

LES DIVORCES EN FRANCE LES CHIFFRES

Le 12 mai 2011
DIVORCE FRANCE NOMBRE

Les Français restent sept ans dans leur couple et douze chez le même employeur, avait lancé l'auteur de l'Éloge de la mobilité, lors d'une conférence des parlementaires UMP estomaqués par une telle révélation. Ces statistiques ne nous ont été confirmées ni par l'Ined, l'Institut national d'études démographiques, ni par l'Insee, mais la tendance ainsi soulignée est bien réelle. Pour juger des divorces dans l'Hexagone, il est évidemment trompeur de rapporter leur nombre (130.601 prononcés en 2009) à celui des mariages contractés la même année
(251.478). Et d'en conclure que «plus d'un mariage sur deux se termine en divorce». Ce taux de «divortialité», expression du ministère de la Justice, ne renseigne pas sur l'évolution des comportements. Les démographes procèdent autrement. Ils reconstituent, génération après génération, le sort des unions. Selon les chiffres communiqués par France Prioux, démographe à l'Ined, 30% des mariages enregistrés en 1970 se sont soldés par un divorce, et ce taux n'a cessé d'augmenter. Il était de 40% pour les unions contractées en 1986 et de
43% pour les mariés de l'an 1992. Il s'agit de projections, nous précise France Prioux, seule façon de comparer les parcours, pas encore achevé, de générations aussi éloignées que 1970 et 1992 .

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : DIVORCE & SEPARATION