Demande de rappel téléphonique S'inscrire à la lettre d'information

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE & SEPARATION > Le SYNDROME D'ALIENATION PARENTALE (SAP)

Le SYNDROME D'ALIENATION PARENTALE (SAP)

29 08

Catégories : DIVORCE & SEPARATION

DIVORCE SAP ALIENATION
#DIVORCE #SAP #ALIENATION

C’est une maltraitance psychologique faite aux enfants que les Juges aux affaires familiales ont parfois du mal à déceler.

COMMENT SE MANIFESTE-T-ELLE ?

L’aliénation parentale consiste à éliminer un ou plusieurs parents (mère, père, grands-parents…) de la vie d’un enfant. 

Cette attitude commence par détruire les souvenirs, l’image et la place d’un parent dans la vie d’un enfant avec des effets destructeurs qui perdurent à l’âge adulte…

Il s’agit donc d’un désordre psychologique qui atteint l’enfant lorsque l’un des parents effectue sur lui, de manière implicite, un «lavage de cerveau» visant à détruire l’image de l’autre parent.

COMMENT LE DIAGNOSTIQUER ?

Quatre critères permettent de diagnostiquer l’action du parent aliénant :

• l’entrave à la relation et au contact

• les fausses allégations d’abus divers

• la réaction de peur des enfants

• la détérioration de la relation depuis la séparation

Huit manifestations chez l’enfant (résultant de la campagne de rejet et de diffamation) ont pu être caractérisées :

1 > le parent rejeté est complètement dévalorisé, quoique l’enfant soit incapable de motiver cette dévalorisation par des exemples concrets

2 > à l’appui du rejet, l’enfant invoque des motifs dérisoires ou sans rapport avec la réalité

3 > le parent rejeté est décrit comme exclusivement mauvais, le parent aliénant est décrit comme bon exclusivement

4 > Réflexe de prise de position pour le parent aliénant, lorsque les deux parents sont présents, et même avant que le parent rejeté se soit exprimé

5 > Extension des hostilités à toute la famille et à l’entourage du parent rejeté (grands-parents, amis, proches) qui sont à leur tour rejetés avec autant de force

6 > Affirmation d’une « opinion propre » artificielle : il s’agit en fait de l’opinion du parent aliénant, que l’enfant est conditionné à présenter comme venant de lui

7 > Absence de culpabilité du fait de la cruauté supposée du parent adversaire

8 > Adoption de « scénarios empruntés » qui ont été fabriqués par le parent manipulateur : l’enfant les reprend à son compte.

Notre Cabinet est de plus en plus confronté au SAP mais grâce à notre expérience en la matière, nous parvenons désormais à « ouvrir les yeux » des juges aux affaires familiales sur ce fléau.

Avez-vous vécu ou connu un SAP ?
Rejoignons-nous sur Facebook Echangeons sur LinkedIn

Évaluation gratuite de votre dossier

* Champs requis

Newsletter gratuite

Maître Apelbaum vous conseille et répond précisément aux questions que vous vous posez. Dans un but d'accompagnement, à chaque situation : sa solution. Inscrivez-vous à notre lettre d'information.