Demande de rappel téléphonique S'inscrire à la lettre d'information

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE & SEPARATION > Le porno augmente le nombre de divorces selon les scientifiques... et les tribunaux !

Le porno augmente le nombre de divorces selon les scientifiques... et les tribunaux !

13 01

Catégories : DIVORCE & SEPARATION  -  SEXUEL

Une étude scientifique américaine a démontré que lorsque l’un des époux regarde très régulièrement des films pornos, le risque de divorce augmente ; les tribunaux prononcent des divorces pour faute en cas d'excès de pornos.

Pour faire durer son couple, mieux vaudrait donc consommer de la pornographie avec modération, surtout en début de relation.

C’est ce que révèle une nouvelle étude scientifique présentée lors du congrès annuel de l’American Sociological Association.

Le fait de regarder en excès des films pornos doublerait ainsi le risque de divorce… et plus encore lorsque c’est la femme qui en devient addict.

Ces résultats découlent d’un sondage national mené auprès de milliers d’adultes américains.

En analysant les données obtenues, les scientifiques ont constaté que si le fait de commencer à regarder du porno augmentait le risque de divorce, ce risque était encore plus important chez les jeunes adultes.

A contrario, les adultes en couple de longue durée (plus de 10 ans) seraient moins affectés car l’investissement social, moral et financier serait plus important, selon l’étude.

Interrogées, les personnes concernées ont évoqué de nombreuses raisons dont l’ennui ou la frustration sexuelle, mais aussi la curiosité, l’envie d’explorer ses fantasmes, ou la facilité d’accès au support (un simple smartphone suffit).

Le porno n’est pas toujours négatif.

L’étude démontre aussi que le recours au porno peut aussi être positif pour le couple et rallumer une flamme qui faiblissait avec le temps ; il faut trouver de nouveaux jeux…

Comme toute chose, la pornographie peut devenir dangereuse pour le couple lorsqu’elle se transforme en une addiction au détriment de la relation humaine.

La jurisprudence a retenu l’addiction à la pornographie comme motif de faute dans le cadre d’un divorce à de multiples reprises.

Ainsi, une épouse a obtenu le divorce en démontrant que son mari la délaissait au profit des films visionnés sur ses écrans… tandis qu’un époux a obtenu le divorce en prouvant que sa femme avait été actrice d’un film pornographique tourné pendant le mariage (sans son aval bien évidemment !).

Le porno augmente le nombre de divorces selon les scientifiques... et les tribunaux !
Rejoignons-nous sur Facebook Echangeons sur LinkedIn

Évaluation gratuite de votre dossier

* Champs requis

Newsletter gratuite

Maître Apelbaum vous conseille et répond précisément aux questions que vous vous posez. Dans un but d'accompagnement, à chaque situation : sa solution. Inscrivez-vous à notre lettre d'information.