Demande de rappel téléphonique S'inscrire à la lettre d'information

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE & SEPARATION > MARIAGE : LA DEUXIEME FOIS SERAIT LA BONNE

MARIAGE : LA DEUXIEME FOIS SERAIT LA BONNE

10 05

Catégories : DIVORCE & SEPARATION

MARIAGE REMARIAGE DIVORCE

L'échec ne les a pas découragés. Quelle motivation pousse les divorcés à dire "oui" à nouveau, et sont-ils plus heureux? Sigmund Freud le croyait.

 
Si, comme l'assure Oscar Wilde, « le mariage est la cause principale de divorce », pourquoi se relancer dans l'aventure après un échec? Toutes les statistiques incitent à ne pas renouveler l'expérience: en France, chaque jour, 364 divorces sont prononcés en moyenne, ce qui donne un nombre total de quelque 133.000 pour l'année 2011 selon l'Insee. Et la durée moyenne d'un mariage ne dépasse pas les cinq années. Pourtant, quelques dizaines de milliers de divorcés ou veufs repassent chaque année devant le maire.

 

Sigmund Freud écrivait que « les seconds mariages sont souvent meilleurs que les premiers ». Il voyait dans l'échec des premiers la marque féminine d'une « réaction archaïque d'hostilité contre l'homme ». Dans trois cas sur quatre, ce sont effectivement les femmes qui demandent le divorce, mais ne serait-ce pas plutôt parce qu'elles ont désormais les moyens financiers de sortir de situations étouffantes dans lesquelles elles ont la sensation de mourir à petit feu?

 

« Un idéal marital s'est peu à peu constitué en Occident qui impose aux époux de s'aimer, ou de faire semblant de s'aimer, comme des amants », relève l'historien Philippe Ariès. Résultat: « L'amour passion ne dure pas, l'amour conjugal qui lui est assimilé ne dure pas plus. Le vrai mariage est une union qui dure, d'une durée vivante, féconde, défiant la mort. Revanche souterraine du dynamisme de la continuité dans une civilisation qui privilégie l'instant et la rupture. »

 

S'engager à nouveau correspond généralement à un choix mûrement réfléchi par les amants. « La première fois, on se marie pour fonder une famille, détaille la psychanalyste Fabienne Kraemer un foyer, alors que la seconde revêt l'idée de s'unir définitivement à l'autre. C'est pour cette raison que le premier mariage ne porte pas ombrage au suivant. 

Rejoignons-nous sur Facebook Echangeons sur LinkedIn

Évaluation gratuite de votre dossier

* Champs requis

Newsletter gratuite

Maître Apelbaum vous conseille et répond précisément aux questions que vous vous posez. Dans un but d'accompagnement, à chaque situation : sa solution. Inscrivez-vous à notre lettre d'information.