Demande de rappel téléphonique S'inscrire à la lettre d'information

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > PRENOM & NOM > LES PRENOMS ORIGINAUX

LES PRENOMS ORIGINAUX

09 02

Catégories : PRENOM & NOM

PRENOM ORIGINAL

Laure, assistante de direction, raconte avec passion l’histoire du prénom – Arthur Telluride – de son fils de 7 mois dont elle est gaga. «Nous étions dans cette station de ski du Colorado quand nous avons décidé d’avoir un enfant. Telluride, c’est un coup de cœur et un choix sentimental!» Tanya, journaliste correspondante du magazine Annabelle à Paris a, elle, prénommé son fils Moses: «Je voulais un prénom qui ne soit pas lié à une tendance. Le nom Moses est hébreu, mais je l’ai choisi pour son symbole d’espoir et son destin unique.» Bon, on n’empêchera personne de penser au petit Moses de Gwyneth Paltrow et Chris Martin, chanteur de Coldplay...

Aujourd’hui, les parents modernes, à l’instar des people anglo-saxons et européens, donnent à leur progéniture des prénoms plus qu’originaux, références directes à leur style et à leurs passions (musique, voyages, héros). Comment comprendre la démocratisation de ce phénomène plus connu dans la sphère des «BrAngelina»? Alexandra Jube, cheffe de projet à l’agence de tendances Nelly Rodi, a son interprétation: «Donner à son enfant un prénom très original comme le ferait une star de cinéma rentre dans le processus de ce que nous appelons le Personnal Branding. Je m’explique: nous gérons notre image comme une marque gère la sienne. C’est ce que nous faisons tous les jours sur Facebook ou sur Instagram. On ne veut plus être anonyme.» Ainsi, ce nouveau goût pour les prénoms imaginatifs ou bizarres est-il inscrit dans l’évolution de notre société. Il reflète un besoin de différenciation intense... Voilà pourquoi s’appeler «Marley» (comme Bob), «Charlie Elvis» (en hommage à la légende) ou «Vincent Anikei» (anikei signifie invincible en russe) est en passe de devenir la nouvelle norme chez ces anonymes «mini me» nouvelle génération.

Que les esprits classiques se rassurent: en 2011, les prénoms plébiscités sont Emma, Nathan, Noah et Lucas. Mais on peut aussi penser que plus la tendance des prénoms farfelus se répandra, et plus ceux qui hésitaient encore se sentiront déculpabilisés. A moins que «les stars, imagine Alexandra Jube, ne se mettent soudainement aux prénoms classiques, à l’instar de Marion Cotillard et Guillaume Canet qui ont baptisé leur fils Marcel». Mais ce n’est pas encore prévu à Hollywood!

Rejoignons-nous sur Facebook Echangeons sur LinkedIn

Évaluation gratuite de votre dossier

* Champs requis

Newsletter gratuite

Maître Apelbaum vous conseille et répond précisément aux questions que vous vous posez. Dans un but d'accompagnement, à chaque situation : sa solution. Inscrivez-vous à notre lettre d'information.