Demande de rappel téléphonique S'inscrire à la lettre d'information

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE & SEPARATION > LES PRENOMS MASCULINS

LES PRENOMS MASCULINS

06 05

Catégories : DIVORCE & SEPARATION

PRENOM MASCULIN HOMME CHANGEMENT

 Les prénoms les plus populaires Le prénom Nathan est le plus attribué aux petits garçons français, Harry pour nos voisins british, Ethan en Amérique du Nord, Miguel pour l’Amérique du Sud, Mohamed dans les pays de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, Francesco en Italie, Alexander en Russie...

Le prénom comme marqueur social

Le choix d...'un prénom se fait sous influences: "Ce qui apparaît comme le résultat d'un libre choix ou l'effet du hasard est déterminé et déterminant tant les parents doivent résoudre de contradictions: opérer une synthèse entre l'ancien et le nouveau, distinguer leur enfant, le rendre unique, et en même temps l'intégrer dans un groupe, une culture, une tradition", nous explique-t-il.

Le cycle de vie des prénoms et ses trois phases

l'apparition du prénom dans les classes dominantes, son apogée, une dizaine d'années après avec son adoption par les classes populaires, suivie d'une phase de déclin. Le prénom entre alors dans une phase de purgatoire, jusqu'à la reprise d'un nouveau cycle de cent ans. Au regard de cette courbe, on comprend le nouvel engouement pour des prénoms anciens parvenus à leur point culminant dans les années 1920 comme Marcel, Gustave, Rose ou Madeleine. Même en matière de prénoms, la mode n'est qu'un éternel recommencement, dont on aimerait parfois s'extraire.

Le prénom comme expression d'un désir

Souvent les parents s'imaginent être originaux et s'aperçoivent à l'entrée en maternelle que de nombreux enfants portent le même prénom que le leur. Les mêmes références affectives conduisent aujourd'hui les parents à opter pour des prénoms de stars ou de séries américaines, le plus souvent dans les milieux populaires.

Le prénom comme projection narcissique

Le psychosociologue met d'ailleurs en garde contre les dérives narcissiques, en citant des cas dans lesquels l'enfant peine à exister pour lui-même. Autre corollaire de projections narcissiques: la recherche de l'originalité à tout prix, surtout depuis la loi du 8 janvier 1993 qui laisse aux parents la liberté de choisir le prénom qu'ils veulent tant que celui-ci ne porte pas clairement préjudice à l'enfant.

Aimez-vous votre prénom ?
Rejoignons-nous sur Facebook Echangeons sur LinkedIn

Évaluation gratuite de votre dossier

* Champs requis

Newsletter gratuite

Maître Apelbaum vous conseille et répond précisément aux questions que vous vous posez. Dans un but d'accompagnement, à chaque situation : sa solution. Inscrivez-vous à notre lettre d'information.