Demande de rappel téléphonique S'inscrire à la lettre d'information

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE & SEPARATION > LE PRIX DU DIVORCE

LE PRIX DU DIVORCE

27 11

Catégories : DIVORCE & SEPARATION

DIVORCE PRIX

ARTICLE PARU SUR LE NET

C'est une préoccupation commune à toute personne qui divorce : combien ça va coûter ? « Le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres, commente Michel Milan, président depuis 32 ans de l'association Divorcé(e)s de France. La personne en divorce est une vache à traire pour beaucoup d'intermédiaires. »

Ce père divorcé enrage face aux « marchands » de la rupture : « Quel mensonge de faire croire que l'on peut divorcer pour 600 € comme le vantent des sites Internet. C'est un prix d'appel, mais la facture peut vite s'allonger. Certains frais d'avocats peuvent être scandaleux. »

Entre filature et hôtel à divorce

Sur le site de son association, Michel tape fort avec ce slogan : « Divorcer peut vous ruiner ! » Son but est clair : fournir, moyennant une adhésion de 99 €, une information légale et pratique,conforme à la réalité « des délais et des frais incompressibles. » Pour lui, la moyenne des divorces se situe entre 3 500 et 5 000 € et pas moins de 12 mois de délai.

Le bâtonnier du barreau de Rennes, Maryvonne Lozac'hmeur, confirme : « Une procédure de divorce est toujours coûteuse. Monter un bon dossier, ce sont des heures de travail. Au 1er janvier, cela sera plus clair pour les clients : la loi imposera une convention d'honoraires pour cette procédure. En même temps, il y a la réalité du tribunal. Les magistrats manquent de moyens et les délais sont longs. Ce qui entraîne un surcoût. »

Pendant ce délai, se glissent d'autres acteurs du divorce : coach, détective privé, agence matrimoniale, agent d'assurance et immobilier... D'ailleurs, quand Brigitte Gaumet a proposé deux années durant un Salon du divorce à Paris, « il a fallu faire le tri parmi les exposants car certaines offres étaient vraiment folkloriques ! ». Toujours l'alliance du meilleur et du pire. « C'est vrai que certains essaient d'abuser de la faiblesse des personnes en souffrance, explique Sébastien Leroy, cogérant d'Abacq, société de détectives privés basée à Nantes. Il faut que les clients soient vigilants et demandent des devis. »

Ses services sont de plus en plus sollicités dans les procédures de divorce : filature pour adultère ou problème de garde d'enfants : « Nous aidons les avocats et la justice à poser des faits sur des histoires conflictuelles. En toute légalité, puisque nos pièces sont présentées devant le juge. Évidemment, c'est peu accessible aux bourses les plus modestes : 85 € l'heure et, en moyenne pour un dossier de divorce, entre 1 500 et 3 000 €. Et pas d'aide juridictionnelle, comme il en existe pour les frais d'avocat.

120 € la séance de coaching

Autre dépense, le coaching pour les personnes ayant besoin d'un soutien moral. Là encore, il faut compter 120 € la séance individuelle ou 360 € le stage de deux jours. « Mais nous restons humains, explique Yolande Du Fayet de la Tour, coach du cabinet Arboressence, qui pratique le paiement en plusieurs fois sans frais. Le divorce, c'est d'abord beaucoup de souffrance. On sait donc aménager nos honoraires. Nous accompagnons beaucoup de femmes qui se retrouvent seules et ont besoin de se reconstruire. On ne peut pas laisser penser qu'une aide professionnelle est gratuite. »

D'autres misent carrément plus haut côté business. Le Néerlandais Jim Halfens a ouvert cet été, aux Pays-Bas, un « Divorce hôtel ». Le principe ? En 48 h, le couple se sépare en mode express, tous les papiers clé en mains, à partir de 2 500 €. Sans oublier, pour se séparer en beauté, les organisateurs de « divorce party », entendez fête du divorce, très en vogue outre-Atlantique. Mais les Français n'y ont pas succombé... encore.

Rejoignons-nous sur Facebook Echangeons sur LinkedIn

Évaluation gratuite de votre dossier

* Champs requis

Newsletter gratuite

Maître Apelbaum vous conseille et répond précisément aux questions que vous vous posez. Dans un but d'accompagnement, à chaque situation : sa solution. Inscrivez-vous à notre lettre d'information.