Demande de rappel téléphonique S'inscrire à la lettre d'information

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > ENFANTS DE PARENTS SEPARES > La résidence alternée deviendra-t-elle la première solution proposée par le juge ?

La résidence alternée deviendra-t-elle la première solution proposée par le juge ?

16 11

.

.

En France, un mariage sur deux finit par un divorce.

Conséquence : un million et demi d'enfants de parents séparés  dont 71% vivent majoritairement chez leur mère, d'après les chiffres du ministère de la Justice.

Faut-il promouvoir la résidence alternée par une Loi ?

Une proposition de loi en ce sens va être étudiée à la fin du mois à l'Assemblée.

L'idée, ce n'est pas de rendre obligatoire la garde alternée, mais de demander au juge d'étudier en premier cette possibilité avant de choisir un autre mode de garde.

Le député à l'origine de cette proposition, Philippe LATOMBE sait de quoi il parle. En effet, il a dû batailler après son divorce pour avoir ses filles de 11 et 14 ans une semaine sur deux. "Mon ex-épouse n'était pas forcément ouverte à l'idée. Et il a fallu convaincre le juge que, malgré un métier prenant, c'était faisable et qu'il fallait seulement s'organiser", se souvient-il.

"Bien évidemment, s'il y a des éléments qui montrent que ce n'est pas possible, il n'y aura pas de raison de s'attarder. Mais si les parents peuvent être tous les deux acteurs de l'éducation des enfants, il faut qu'on puisse le proposer de façon assez simple", souligne Philippe LATOMBE.

Si le député parle avec précautions, c'est que les opposants font déjà entendre leur voix.

Parmi eux, les associations qui s'occupent des violences faites aux femmes qui craignent qu'avec la généralisation de ce mode de garde, certains enfants se retrouvent seuls avec des pères parfois déjà condamnés pour violence ou maltraitance.

Pourtant, la pratique démontre que les jugements ordonnant la résidence alternée sont des décisions qui sont peu remises en cause par la suite.

Quel est votre avis sur cette Loi ?

 

La résidence alternée deviendra-t-elle la première solution proposée par le juge ?
Rejoignons-nous sur Facebook Echangeons sur LinkedIn

Évaluation gratuite de votre dossier

* Champs requis

Newsletter gratuite

Maître Apelbaum vous conseille et répond précisément aux questions que vous vous posez. Dans un but d'accompagnement, à chaque situation : sa solution. Inscrivez-vous à notre lettre d'information.