Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Divorce & Séparation > L'EGLISE ET LE REMARIAGE

L'EGLISE ET LE REMARIAGE

26 04

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Divorce & Séparation

DIVORCE EGLISE MARIAGE

Quand il s'agit d'un divorce, la position de l'Église est claire : il est impossible de se remarier religieusement, et interdit de se remarier civilement. Par le divorce, le lien sacré créé par le sacrement de mariage n'est pas rompu : le divorce est la dissolution du seul mariage civil. En conséquence, l’Église appelle à ne pas s'engager dans un second mariage alors que le premier n'est pas dissous. Ceux qui, étant divorcés, ne concluent pas un deuxième mariage civil, ont accès à tous les sacrements de l'Église et peuvent donc communier. En revanche, les personnes qui se remarient civilement ne peuvent recevoir la communion eucharistique, tout en restant membres à part entière de l'Église.

Lors de la messe solennelle de clôture de la Rencontre mondiale des familles, célébrée près de Milan en juin 2012, devant des centaines de milliers de fidèles, le pape Benoît XVI a évoqué cette question des divorcés remariés qui, du fait qu'ils ont rompu la promesse contractée dans le sacrement du mariage, ne peuvent plus participer à la communion. Aux "fidèles qui, tout en partageant les enseignements de l'Eglise sur la famille, sont marqués par des expériences douloureuses d'échec et de séparation, le pape et l'Eglise vous soutiennent", a-t-il notamment déclaré. Dans un geste d'ouverture, il a souhaité concrètement que "les diocèses prennent des initiatives d'accueil et de proximité adéquates" pour eux.