Demande de rappel téléphonique S'inscrire à la lettre d'information

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE & SEPARATION > L’AVOCAT EST UN « CONCESSIONNAIRE » DU DIVORCE

L’AVOCAT EST UN « CONCESSIONNAIRE » DU DIVORCE

26 08

Catégories : DIVORCE & SEPARATION

DIVORCE AVOCAT

Un      divorce coûte plus cher qu’une voiture

Pourquoi les gens sont-ils plus disposés à passer du temps pour l'achat d'une voiture qu'ils ne le sont dans le choix d'un avocat et / ou d'un médiateur pour les aider à résoudre les questions relatives à leur famille ?

 Il faut en moyenne 36 heures pour acheter une voiture. Cela comprend la recherche, les essais de conduite et la négociation avec le concessionnaire. Une voiture, ça coûte en moyenne près de 20.000 € ce qui est relativement cher pour un budget moyen.

 Le "coût financier" moyenne d'un divorce est de 4.000 € par personne, ce qui comprend les honoraires d’avocats bien sûr mais aussi les frais d’huissier, de notaire, d’impôts (droit de partage)…

 Alors que certains divorces ne coûtent quelques centaines d’euros, d'autres peuvent en coûter des dizaines de milliers.

  1. Coût      financier et coûts émotionnels

 La raison pour laquelle j’ai mentionné spécifiquement le "coût financier" est qu'il ne prend pas en considération les « coûts émotionnels » pour les époux concernés, pour leurs enfants et pour la famille dans son ensemble.

  1. Il      ne peut exister de prix "catalogue"

Ainsi, chaque dossier de divorce a son propre prix car le montant des frais et autres dépenses qui pourraient être nécessaires pour régler le divorce dépend d'au moins quatre variables: (1) niveau de conflit, (2) la complexité des problèmes, (3) la fortune des époux, et (4) le choix de l'avocat.

  1. Divorcer ce n'est pas      "acheter une rupture d'union"

Lorsque vous achetez une voiture, au final, vous achetez juste un moyen de transport. La pire chose qui puisse arriver lorsque vous avez acheté une nouvelle voiture que vous n'aimez pas, c'est que vous la vendiez et perdiez un peu d’argent.

Lorsque vous divorcez, au final, vous n’achetez pas seulement une rupture d’union.

 Comme je me dois de le rappeler toujours mes clients, que cela plaise ou pas,  et surtout s'il y a des enfants nés du mariage (quel que soit leur âge), la famille existera encore après le prononcé du divorce.

Il est incontestable que la manière dont vous finissez votre union déterminera si votre famille sera fonctionnelle ou dysfonctionnelle « le jour d’après ».

 

Au final, si l’on additionne « le coût financier » et « les coûts émotionnels », le coût réel d'un divorce dépasse de loin à tous égards celui de la voiture !

  1. Un      avocat, un Cabinet et des services

Comme pour un concessionnaire automobile, choisissez un avocat et le Cabinet auquel il appartient en fonction des services qu'ils vous offrent et que vous attendez.

 Réfléchissez bien à vos besoins, vos intérêts, vos valeurs et vos objectifs étant rappelé que ce sont les vôtres et non ceux du voisin ou de votre collège de bureau.

Lors du choix de votre avocat, vous achetez son «expertise» et celle du Cabinet auquel il appartient.

Croyez-vous sérieusement que tous les avocats ont exactement la même «expertise»?

L’intérêt des cabinets qui regroupent plusieurs avocats est d’y trouver une équipe solide composées d’hommes et de femmes professionnels et spécialisés dans le domaine qui vous intéresse.

Et au-delà de votre avocat, toute l’équipe du Cabinet est en permanence à vos côtés pour répondre à vos intérêts, vos besoins et vos objectifs.

 Le choix d'un avocat et de son Cabinet est donc le facteur le plus important pour déterminer comment un divorce se poursuit. Outre ses compétences, la personnalité de l'avocat, de sa philosophie générale en matière de droit de la famille et de la taille du Cabinet dont il fait partie sont d'une grande importance.

  1. Un      avocat-médiateur

Une grande partie de l'insatisfaction des personnes avec le processus judiciaire du divorce vient du fait que la justice, dans sa froideur administrative, ignore les sentiments et les émotions à l’origine de l’échec conjugal et qui alimente le litige.

Si vous avez besoin d'être entendu, n'est-il pas logique de travailler avec quelqu'un qui respecte ce besoin?

  1. conclusion

En conclusion je dirais que divorcer n’est pas, vous l’avez compris, une étape anodine de la vie de tout à chacun. Il s’agit d’un passage déterminant qui va conditionner notre vie future mais également celle des êtres qui nous sont les plus chers.

Cette dimension psychologique et affective est trop souvent négligée au profit des seules considérations financières et c’est la raison pour laquelle le professionnel qui vous accompagnera tout au long du processus judiciaire doit maîtriser tous ces éléments d’affect.

Les Avocats du Cabinet A&B sont des professionnels aguerris qui maîtrisent tous les paramètres de ce tournant dans une vie qu’est le divorce.

 #divorce #avocat

Rejoignons-nous sur Facebook Echangeons sur LinkedIn

Évaluation gratuite de votre dossier

* Champs requis

Newsletter gratuite

Maître Apelbaum vous conseille et répond précisément aux questions que vous vous posez. Dans un but d'accompagnement, à chaque situation : sa solution. Inscrivez-vous à notre lettre d'information.