Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE & SEPARATION > DIVORCE ET CRISE ECONOMIQUE

DIVORCE ET CRISE ECONOMIQUE

Le 05 juillet 2015
DIVORCE CRISE ECONOMIQUE CHOMAGE

 Les études l'ont montré. Oui, la perte d'emploi "accroît le risque de ruptures conjugales" selon les chercheurs. Chez les couples hétérosexuels, les relations deviennent d'autant plus difficiles quand c'est monsieur qui se retrouve sans travail.

Plus de 3,5 millions de chômeurs, 350.000 séparations par an. Si ces deux nombres ne sont pas liés, le premier a souvent une répercussion sur le second. Car quand l'un des deux conjoints se retrouve sans emploi, c'est l'équilibre de la vie à deux qui se retrouve bouleversé. Des études micro-économiques menées dans plusieurs pays européens montrent que "le chômage accroît le risque de ruptures conjugales.

Les risques de séparation sont ainsi plus élevés quand la perte d'emploi  "intervient dans les premières années de la vie du couple" ou quand il s'agit d'un licenciement individuel.

Le rythme de vie, le comportement au quotidien s'en trouvent aussi bouleversés. 

Les divorces, eux, n'ont tendance à augmenter qu'après les crises économiques. Si leur nombre décline pendant les premières années d'une récession économique, il grandit ensuite, d'après des études macro-économiques américaines. En cause : le coût de la vie. La séparation coûte cher, c'est d'ailleurs pour cela que beaucoup de couples séparés continuent dans un premier temps à vivre sous le même toit.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : DIVORCE & SEPARATION